TRIPOD_.png

Programme pour lequel lille—design est pilote, TRIPOD-II réunit des structures actives dans le soutien au développement économique en Flandre, en Wallonie et dans les Hauts-de-France afin former et accompagner les entreprises à oser le design pour gagner en compétitivité et se différencier.

A travers une offre de formations réservées aux entreprises, le projet TRIPOD-II a pour objectif de les aider à développer une vision prospective de leurs produits/services et de leur organisation, d’anticiper les évolutions de leurs marchés et de usagers, et cela par l’intégration du design de façon pérenne et transversale.

Le design, en faveur d’une innovation globale

Pour une entreprise, connaître et comprendre son client, ses attentes et ses besoins, c’est se donner l’opportunité de créer davantage de valeur ajoutée, une valeur d’usage pour son client et donc une valeur financière pour son entreprise.

C’est ce à quoi s’attache le design depuis toujours et qui transparaît aujourd’hui à travers les méthodes de design centré utilisateur, à l’image du design thinking.

Le design thinking permet de rencontrer l’innovation en partant de la question de la désirabilité d’une solution (besoins utilisateurs), mais ce n’est bien qu’au croisement de la désirabilité, de la faisabilité technique et de la viabilité économique que l’innovation globale, l’innovation d’expérience, peut avoir lieu.

 

Retour sur Le 6 avril dernier a eu lieu la première formation TRIPOD-II – organisée le 6 avril dernier

Introduction au design process : « là où se crée la valeur »

Le projet TRIPOD-II a proposé une journée d’initiation à la méthode du design thinking. Créer davantage de valeur ajoutée, c’est ce à quoi s’attache le design depuis toujours et qui se traduit aujourd’hui à travers les méthodes de design centré utilisateur, à l’image du design thinking. La formation s’est déroulée au sein des locaux des ruches d’entreprises à Lille-Hellemmes. Barbara Larcin, formatrice chez Design Innovation et designer passionnée et dynamique, avait apporté ses Playmobil, papiers et ficelles afin de booster la créativité de chacun.

Les entrepreneurs présents ont été amenés à découvrir le processus global de la création de l’offre produits-services centrée sur leur utilisateur.

Petit aperçu de la journée :

En matinée, après le traditionnel tour de table, Barbara Larcin prend la parole pour une courte présentation quelque peu théorique des notions de design de service, design thinking et d’expérience usager complète. Elle parle de l’usager et non plus du simple client qui achetait un produit ou un service. Prendre cet usager comme point de départ de toute réflexion produit/service amène à l’innovation, permet la différenciation. Créer un produit/service désirable pour ce dernier, c’est lui apporter de la valeur d’usage et donc créer une valeur financière pour l’entreprise.

Les participants sont titillés, à eux de jouer maintenant.

Chacun est invité à imaginer le portefeuille de ses rêves puis naturellement à inventer celui dont rêve son client. Un travail en binôme avec l’aide d’outils simples permet à chacun de comprendre l’intérêt de la démarche. 8 portefeuilles plus innovants les uns que les autres sont prototypés sur place ! L’après-midi sera consacrée à la prise en main du « Value Proposition Canvas » en duo. L’équipe des participants se compose de 4 entrepreneurs et 4 partenaires TRIPOD-II. Chaque entrepreneur aura donc la chance de travailler sur son propre projet. Le travail sur un cas concret est extrêmement intéressant et prouve l’efficacité de la méthode et de l’outil. Chacun repart avec l’ébauche de sa proposition de valeur : « nous sommes les seuls qui… »

Les participants sont extrêmement satisfaits de ce qui leur a été proposé en une journée. Ils parlent de design en tant que support de vente, de communication, de marketing, de stratégie de différenciation. Et plus seulement de l’esthétique d’un objet de consommation. Ils repartent avec une méthodologie et quelques outils qu’ils peuvent s’approprier afin d’approfondir la connaissance de leur utilisateur et de définir leur proposition de valeur. 3

Ce qui constituera une excellente base de travail s’ils envisagent une collaboration avec un designer spécialiste de ces méthodes. Le designer ayant pour vocation d’intervenir sur le développement du produit/service/espace a besoin de ces éléments pour démarrer son travail.

 

Témoignages :

Sébastien Mignot, myDitex, impression numérique textile :

« Une première journée de formation sur le Design process bien animée et bien préparée par Design Innovation. Nous sommes passé rapidement de la théorie à la pratique avec un travail de binôme très concret et intéressant. Et nous avons même joué aux Playmobil! J'y retiens surtout que le process design est partout et surtout qu'il peut me permettre de travailler mieux avec mes clients et aussi mon équipe, et de les impliquer encore plus dans mon entreprise. »

 

Elise Mulnard, Intérieur-aime, architecture d’intérieur et fondatrice d'Intérieur-Aime

« J'ai aimé la mixité du groupe. En tant qu'architecte d'intérieur & designer de formation, utiliser l'outil pour ma propre activité et avoir le retour de personnes de tout horizon, m'a permis de valider ou de démentir certaines de mes hypothèses. Je mets un point d'honneur à mettre l'usager au centre de ma réflexion. La méthode design thinking permet à mon client de participer à cette réflexion. J'ai hâte de poursuivre la formation pour affiner la démarche ! » 4

 

Article rédigé par Ophélie Vansteenhuyse, Chargée de projet TRIPOD-II chez Wallonie Design

 

Agenda :

La prochaine session d’Introduction au design process : « là où se crée la valeur » aura lieu le 11/05, de 9h à 17h, à Courtrai (Belgique) > inscription

 

Workshop « Who is my user ? »

Des outils et méthodes du design vous permettront de prendre du recul sur votre offre produits-services afin de vous glisser dans la peau de vos clients. Vous verrez comment exploiter cette compréhension des clients et de leurs besoins d’un point de vue business, c’est-à-dire de façon fiable et orientée marché.

Le 18/05, de 9h à 17h, à Lille (France) > inscription

 

Modalités d’accès :

Offre de formation réservée aux PME situées dans les Hauts-de-France, le Hainaut belge, en Flandre occidentale, à Audenarde ou à Gand et financée par le FEDER et les régions dans le cadre du projet Interreg TRIPOD-II.

 

WEB_bandeau_logos_partenaires_tripod.png

interreg.png

Présenté le 24 mars lors de la dernière Biennale du Design de Saint-Etienne, l’ouvrage, Quand le design... entre en résidence, co-édité par la Cité du Design de Saint-Étienne et lille—design, croise les témoignages des entreprises et designers qui ont participé aux actions « Designers en résidence » initiées par la Direction Générale des Entreprises (DGE), en 2014 et 2015. Ces expérimentations avaient pour objectif la sensibilisation des entreprises, membres de pôles de compétitivité ou de grappes d’entreprises, au design et à sa création de valeur.

« Au total, ce sont 13 pôles de compétitivité, sur l’ensemble du territoire, qui ont répondu à cet appel, et autant de projets ont été lancés, couvrant tous les secteurs de l’économie et démontrant, une fois encore, le caractère transversal du design. Plus de 1000 entreprises ont été sensibilisées au design, et 106 accompagnées dans leur projet innovant. Cela a conduit à la prolongation de ce programme au-delà de l’intervention financière du ministère de l’industrie en 2016 et 2017.

Des initiatives similaires seront lancées par la Cité du Design de Saint-Étienne, lilledesign et l’Agence de développement et d’innovation Nouvelle-Aquitaine, grâce à des fonds régionaux ou européens. Ainsi, cette action initiée par l’État a trouvé un écho dans les territoires et se prolonge naturellement dans les actions de terrain des animateurs d’écosystèmes d’innovation.

Afin d’augmenter encore la diffusion des acquis de ce programme, il importe désormais de conserver la mémoire des méthodologies développées : c’est l’objet du livre Quand le design…entre en résidence, recueil qui, au travers de nombreux témoignages, recense les meilleures pratiques et les plus belles réussites. » *

 

Dans les Hauts-de-France, l’action « Designers en residence » s’est traduite par la mise en place du programme Recherche et Emergence de Solutions Innovantes par le Design (RESID), qui a réuni autour de lille—design, 13 entreprises de la région, 4 pôles de compétitivité (Matikem - i-Trans - UP-tex et le PICOM), 5 designers et une consultante spécialisée en prospective et innovation par le design.

 

L’objectif était d’initier une dynamique de design dans chaque entreprise pour :
- faire émerger un ou plusieurs projet(s) ou démarches design dans les entreprises ;
- sensibiliser à toutes les dimensions du design et à son management ;
- préparer des projets à fort potentiel.

 

Designers... en résidence, démontre, témoignages de dirigeants.es à l’appui, que le design et ses méthodes collaboratives, sont autant d’atouts et de ressources pour gagner en innovation, en compétitivité, en différenciation et visibilité.

Cet ouvrage bilingue français-anglais, édité par la Cité du design de Saint-Étienne et lille—design, avec le soutien de la DGE, a été rédigé collégialement par les pôles, les grappes d’entreprises et les designers. Il apporte, par le témoignage d’une action transversale et collective menée aux quatre coins de l’hexagone, la preuve que le design s’adresse à tous les secteurs, traditionnels ou de technologie de pointe, qu’il permet de dessiner le futur, d’imaginer de nouvelles fonctionnalités et de nouveaux usages qui s’intègrent dans les challenges d’une vie sociétale en mouvement.

 

« Quand le design… entre en résidence »* (208 pages, mars 2017), co-édité par la Cité du design de Saint-Étienne, lille—design avec le soutien de la Direction Générale des Entreprises.

 

Pour vous procurer l’ouvrage, envoyer un mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

* extrait de l’édito de Christophe Sirugue, Secrétaire d’État chargé de l’industrie, du numérique et de l’innovation auprès du ministre de l’économie et des finances.

 

Quand le design.... entre en résidence

 

 logo_rouge_web.png    Cite_du_Design.jpeg

 

 

 

Recherche et Émergence de Solutions Innovantes par le Design (RESID)

LOGOS_RESID.png

Participez au hackathon -- 404 error : territory not found. How to ‘reset’ a European territory. The Lille European Metropolis and near-by Dutch cities

Vous êtes étudiant.e en licence ou master à l’université ou une université de science appliquée, doctorant.e ou jeune diplômé.e, vous faites vos études, travaillez ou bien envisagez de créer une start-up dans la métropole européenne de Lille ou dans une ville du sud des Pays-Bas (p.e. Breda, Eindhoven, Nijmegen, Maastricht, Middelburg, Rotterdam ou Tilburg) et vous êtes passionné.e par les questions de coopération internationale et par l’avenir de l’Europe ? Posez votre candidature au premier Hackathon de la MEL et du Réseau Franco-Néerlandais qui sera organisé les 10, 11 et 12 mai 2017 à Lille. Vous trouverez la description de cet événement dont la langue de travail sera l’anglais.

Renvoyez le formulaire de candidature à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


« 404 error : territory not found. How to ‘reset’ a European territory. The Lille European Metropolis and near-by Dutch cities » est le thème central du premier hackathon organisé par la Métropole Européenne de Lille (MEL) et le réseau franco-néerlandais les 10, 11 et 12 mai 2017 à Lille.

Le hackathon est une étude de cas concrète qui réunira des étudiants et jeunes professionnels issus du territoire métropolitain ainsi que de différentes villes néerlandaises autour de thème en lien avec leurs territoires, comme le développement de la collaboration, l’interconnextion, la mobilité des étudiants ou encore le tourisme à travers les nouvelles technologies.

Durant ce hackathon de deux jours, les participants seront répartis en équipes pour définir une stratégie de « réinitialisation » d’un territoire : une nouvelle stratégie de coopération entre la métropole et les villes hollandaises les plus proches.

Cet événement est ouvert à tous les étudiants et jeunes professionnels, âgés entre 18 et 30 ans, issus de tous champs d’activité, de recherche et d’étude.

 
Programme provisoire:

1. Excursion – A la découverte de la frontière franco-wallonne et franco-flamande
La première demi-journée, le 10 mai à partir de 14h, vous partez en excursion le long de la frontière belge pour explorer divers aspects culturels, historiques, géographiques et économiques de cette zone transfrontalière étonnante.
Cette demi-journée est optionnelle car il n’est pas évident pour tous de se libérer pendant trois journées.

2. Prix – Que le meilleur projet gagne
Les 11 et 12 mai l’hackathon aura lieu à Lille. Les participants français et néerlandais travailleront par groupes et par thèmes et proposeront des projets de collaboration entre la métropole de Lille et des villes néerlandaises proches, telles que Breda, Arnhem, Eindhoven, Maastricht, Middelburg, Nimègue, Rotterdam et Tilburg. Le meilleur projet sera récompense par un prix.

3. Soirée réseautage
Le 11 mai nous organisons également une soirée réseautage pendant laquelle vous aurez l’occasion de rencontrer des représentants français et néerlandais du monde d’entreprise, universitaire et politique.

L'École Supérieure d'Art et de Design de Valenciennes recrute un/e bibliothécaire-documentaliste

 

L’ESAD de Valenciennes est un Etablissement Public de Coopération Culturelle sous tutelle pédagogique du Ministère de la Culture et de la Communication, financé par la Ville de Valenciennes, l’Etat (DRAC Hauts de France) et le Conseil Régional Hauts de France. Elle propose une formation supérieure (BAC+3 ET BAC+5) pour les filières Art et Design. Elle fait partie du réseau des établissements publics d’enseignement artistique et entretient des relations nourries avec des partenaires universitaires et professionnels en France comme à l’étranger.

Dans ce contexte pédagogique, le poste proposé ambitionne de faire de la bibliothèque un pôle d’information sur l’actualité de l’art, du design et des sciences humaines et de relation des étudiants et l’équipe enseignante avec un ensemble de ressources documentaires soutenant leurs recherches.

 

Téléchargez l'offre complète ici

L'Observeur du Design, c'est le prix français du design qui récompense les créations les plus innovantes des entreprises et des designers.

Vitrine de l’excellence du design français et de l’innovation par le design, l’Observeur du design est reconnu par le Ministère de l’industrie comme le Prix national de design français.
Soutenu par l’organisation internationale de référence, World Design Organisation, il contribue à l’étranger au rayonnement de la Marque France et de l’art de vivre à la française.
Il a toute sa place dans les grands évènements internationaux de design et dans le réseau international des Prix de design.

Pour qui ?

AGENCES DE DESIGN ET DESIGNERS INDÉPENDANTS
Design produit // Design textile // Design d’espace // Design packaging // Design de service // Design graphique // Design d’identité et d’environnement de marque // Design interactif // Design d’expérience

ENTREPRISES
PME/PMI // Start-up // ETI // Grande entreprise // Groupe international

COLLECTIVITÉS

SERVICES PUBLICS ET ASSOCIATIONS

JEUNES DIPLÔMÉS D’ÉCOLES D’ART ET DE DESIGN


Les réalisations présentées doivent :

Faire appel à une démarche de design // être réalisées et/ou commercialisées en France entre 2016 et 2017 // être une réalisation prospective ou un prototype en phase de recherche d’industrialisation ou d’éditeur.

Les réalisations peuvent être présentées soit par le designer soit par l’entreprise ou la collectivité concernée. Dans tous les cas, il appartient à celui qui inscrit la réalisation d’obtenir l’accord de son partenaire.

Clôture des inscriptions
Lundi 26 juin 2017 inclus.


Aucune inscription ne pourra être annulée ou retirée de la compétition après le 26 juin. Aucune inscription ne sera prise en compte après le 26 juin.

 

Téléchargez le dossier d'inscription

Téléchargez le dossier d'information


Le 20 janvier dernier, Damien Castelain, le Président de la Métropole Européenne de Lille a annoncé, lors de ses voeux aux entreprises, la candidature de la MEL au titre de Capitale Mondiale du Design en 2020.

QU'EST-CE QU'UNE CAPITALE MONDIALE DU DESIGN ?
Le titre de Capitale Mondiale du Design est décerné tous les deux ans par la World Design Organisation et encourage un territoire à faire du design un accélérateur d’innovation et de changement. Il récompense les villes innovantes qui inscrivent le design au cœur de leur développement économique, environnemental, urbain, culturel, sociétal, et mettent en place un système éducatif et de recherche en faveur du design.
Après Turin en 2008, Séoul en 2010, Helsinki en 2012, Cape Town en 2014, Taipei en 2016 et Mexico en 2018…. 2020, Lille—Capitale Mondiale du Design ?

 

LES ENJEUX D’UNE CAPITALE MONDIALE
    •    un accélérateur de croissance économique et industriel ;
    •    un développement environnemental et culturel ;
    •    une reconnaissance internationale ;
    •    la contribution à une meilleure qualité de vie des habitants ;
    •    l’intégration de la MEL à un réseau international de villes référentes en design ;
    •    et un engagement dans une société qui change.


LE DESIGN POUR VOTRE TERRITOIRE
Ensemble accompagnons la métropole dans sa mutation vers un territoire où l’innovation, la créativité, l’ouverture et le design sont au service du développement économique global. Celui-ci touche les entreprises, les industries, les collectivités, et aussi et surtout les citoyens dans l’amélioration de leur qualité de vie.

 

Les designers livrent leur propre vision du design

https://vimeo.com/199795236

 


CALENDRIER DE DÉPÔT DE CANDIDATURE
    •    31 mars 2017 : remise du dossier de candidature à l’Organisation Mondiale du Design (World Design Organisation) ;
    •    Juin 2017 : annonce des 3 villes pré-sélectionnées ;
    •    Juillet 2017 : visite des 3 villes pré-sélectionnées par les membres de l’Organisation Mondiale du Design ;
    •    14 & 15 octobre 2017 : annonce de la ville désignée Capitale Mondiale du Design en 2020.


 
Découvrez les précédentes Capitales Mondiales du Design et comment le design s’intègre à notre vie quotidienne.

https://www.youtube.com/watch?v=ilRtYueqMbw

 

http://bit.ly/DesignEnMel

 

scale-500x500_2.jpegscale-500x500_3.jpegCAVROIS.jpeg

Annoncé le 20 janvier 2017, la Métropole Européenne de Lille candidate au titre de « Lille, Capitale mondiale du design » en 2020.

téléchargez ici l'appel à candidature

 

 

 

APPEL À CANDIDATURE
Cet appel à candidature a pour objet la conception et la mise en oeuvre d’une stratégie de communication, de rayonnement et d’influence pour la candidature de la Métropole Européenne de Lille au titre de la Capitale mondiale du design.

PÉRIMÈTRE GÉOGRAPHIQUE
Bien qu’associée au nom de la ville de Lille, cette candidature sera portée par l’ensemble de la Métropole Européenne de Lille (MEL) et s’étendra plus largement à l’ensemble du territoire de la région des Hauts-de-France et de l’Euro-région.

OBJET DE L’APPEL À CANDIDATURE
Il s’agit de concevoir la stratégie globale de communication de Lille—Capitale mondiale du design en lien étroit avec la Métropole Européenne de Lille et lille—design et dans le respect de la charte graphique imposée par la World Design Organisation dans le cadre de la World Design Capital.

La stratégie globale concerne et comprend :

1/ PRESSE - MÉDIA - INFLUENCE
2/ COMMUNICATION DIGITALE
3/ COMMUNICATION ÉVÉNEMENTIELLE
4/ MOBILISATION
5/ BASE LINE DE LA CANDIDATURE

 

CALENDIRER

- tous les dossiers de canddiature doivent être envoyés par mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. le jeudi 9 mars avant minuit -


Nous porterons une attention particulière à l’inventivité et l’audace des propositions formulées qui s’appliqueront à faire rayonner la Métropole Européenne de Lille et ses atouts (économiques, industriels, sociétaux, culturels et environnementaux) sur le territoire métropolitain, régional et euro-régional. La mobilisation et l’implication des cibles (entreprises, designers, citoyens, …) dans les actions de communication sont primordiales.

www.wdo.org

Ce grand projet de candidature Lille - Capitale Mondiale du Design en 2020, a pour ambition de faire de notre territoire un laboratoire d’expérimentations par le design !

Le titre de Capitale Mondiale du Design est décerné tous les deux ans par la World Design Organisation et encourage un territoire à faire du design un accélérateur d’innovation et de changement. Il récompense les villes innovantes qui inscrivent le design au coeur de leur développement économique, culturel et sociétal, et mettent en place un système éducatif et de recherche en faveur du design. L’impact est économique, environnemental et urbain, culturel et sociétal.

Après Turin en 2008, Seoul en 2010, Helsinki en 2012, Cape Town en 2014, Taipei en 2016 et Mexico en 2018, la prochaine Capitale Mondiale du Design sera organisée en 2020.

 

lille—design, pour ses compétences, savoir-faire, projets, actions et réseaux, est d'ores et déjà le bras armé de la MEL pour la rédaction de ce dossier et la préparation de cet évènement.

Calendrier de dépôt de candidature
• 31 mars 2017 : remise du dossier de candidature à la World Design Organisation.
• Juin 2017 : annonce des 3 villes pré-sélectionnées.
• Juillet 2017 : visite des 3 villes pré-sélectionnées par les membres de la World Design Organisation.
• Octobre 2017 : annonce de la ville choisie Capitale mondiale du design en 2020.

 

manifeste_visuel_cover.png

 

téléchargez le manifeste

Toute la richesse des designers transfrontaliers au service des entreprises

Al wat ontwerpers aan weerszijden van de grens te bieden hebben ten dienste van bedrijven

 

Orienter le design et l’innovation vers les entreprises en proposant une plate-forme accessible aux professionnels de la filière et surtout réussir grâce à son réseau transfrontalier : la première rencontre du DESIGNER CLUB, une des actions phare de TRIPOD, s’est organisée le 9 février.

Design en innovatie dichter bij bedrijven brengen middels een platform dat toegankelijk is voor professionals uit de sector en vooral groeien door een internationaal netwerk: dat waren de onderwerpen van de eerste, bijzonder vruchtbare bijeenkomst van Tripod II, die plaatsvond op 9 februari.

 

« Réussir grâce à son réseau transfrontalier » : tel était le thème de la première réunion du DESIGNER CLUB de TRIPOD. Cet évènement a réuni plus de 70 designers français et belges le 9 février dernier, dans les locaux de l’INRIA, organisme public de recherche dédié aux sciences et technologies du numérique, au sein d’Euratechnologies à Lille. Leur mission : imaginer les meilleurs moyens de mettre le design au service des entreprises.

'Groeien door een internationaal netwerk', zo luidde het thema van de eerste vergadering van het interregionale project Tripod II op 9 februari. Meer dan 70 Franse en Belgische designers kwamen samen in de lokalen van INRIA, het Franse instituut voor onderzoek in computerwetenschappen en automatisering, in het hart van het bedrijvenpark Euratechnologies in Rijsel en ze hadden maar één doel: doeltreffende manieren bedenken om design ten dienste te stellen van bedrijven.

 

Cette demi-journée a donc permis de présenter certains projets menés de part et d’autre de la frontière. A commencer par le Club 5x5 à Courtrai qui associe cinq entreprises, cinq designers seniors et cinq juniors pour élaborer des process et déboucher sur des innovations. « Nous avons lancé le projet avec l’entreprise Elasta durant la biennale du design en octobre dernier », ont expliqué Yvette Plaisier et Sander De Clercq, à la tête du groupe TEN. « Nous travaillons déjà à concevoir une bande élastique contenant des pistes conductrices, optimisées pour l’application de leds multicolores. Nous imaginons déjà que ce produit puisse être utilisé sur les vêtements pour une meilleure visibilité ou pour des systèmes de localisation et de gestion des foules ». 

 Op het programma stonden enkele sprekers die bestaande projecten uit Frankrijk en België kwamen voorstellen. Te beginnen met de 5x5 Club uit Kortrijk, die bestaat uit vijf  ondernemingen en vijf junior designers. Zij werken processen uit met de bedoeling innovatieve oplossingen te ontwikkelen. 'We hebben dit project samen met het bedrijf Elasta opgestart tijdens de biënnale Interieur van afgelopen oktober', vertellen Yvette Plaisier en Sander De Clercq, die aan het hoofd staan van de groep TEN. 'Momenteel zijn we bezig een elastische band te ontwikkelen bestaande uit geleidende paden waarop veelkleurige leds kunnen worden bevestigd. We hopen dat dit product op een dag kan worden gebruikt op kleding voor een betere zichtbaarheid of voor lokalisatiesystemen en crowd management.'

 

Tripod12-LIGHT.jpg

APPORTER LE DESIGN AU CŒUR DE L’ENTREPRISE

DESIGN IN HET HART VAN EEN ONDERNEMING BRENGEN

Pour Hervé Grolier, à la tête de l’entreprise CréeArte basée à Denain (France, près de Valenciennes) et directeur de la section Design de Rubika à Valenciennes, « TRIPOD a énormément à apporter à l’économie transfrontalière car il y a beaucoup à faire pour apporter le design jusqu’au cœur de l’entreprise, pour former les futurs designers et s’adapter à un marché qui ne cesse d’évoluer : le design ne se résume plus simplement à dessiner les objets mais il apporte désormais une énorme valeur ajoutée au business d’une entreprise ».

Hervé Grolier, zaakvoerder van het bedrijf CréeArte, dat gevestigd is in het Franse Denain (dicht bij Valenciennes), onderwijsdirecteur aan de hogeschool voor design ISD-Rubika in Valenciennes, vindt dat 'Tripod II een enorme bijdrage kan leveren aan de grensoverschrijdende economie want er is nog veel werk aan de winkel om design in het hart van ondernemingen te brengen, om toekomstige designers op te leiden en hen klaar te stomen voor een markt die voortdurend in beweging is. Design draait om meer dan leuke tekeningen maken, het kan een grote meerwaarde betekenen voor de manier waarop een onderneming functioneert.'

 

Grâce à TRIPOD, les réseaux de designers vont pouvoir se démultiplier pour proposer un réseau d’experts hors normes aux entreprises. « Les designers possèdent chacun leur spécialité », a poursuivi Barbara Larcin du centre de formation Design Innovation à Charleroi, un des partenaires de TRIPOD. « Nous avons bien conscience que ce n’est pas évident pour les sous-traitants ou les distributeurs de s’y retrouver mais ils doivent avoir confiance en notre capacité à co-créer, entre professionnels et avec les écoles, pour faire aboutir toutes sortes de projets. Le design propose des solutions sur-mesure, en assurant une croissance à long terme ».

Dankzij Tripod zullen de netwerken van designers exponentieel uitbreiden om te komen tot een gigantisch netwerk van experts waarop bedrijven een beroep kunnen doen. 'Elke designer heeft zijn eigen specialiteit', vervolgt Barbara Larcin van het opleidingscentrum Design Innovation uit Charleroi. 'Wij zijn er ons ten volle van bewust dat het geen evidente piste is voor onderaannemers of verdelers, maar ze moeten vertrouwen hebben in onze capaciteiten om te cocreëren, tussen professionals onderling en met scholen, om uiteenlopende projecten te realiseren. Design biedt oplossingen op maat en is noodzakelijk voor langetermijngroei.'

 

Yves Voglaire, créateur du réseau DesignEnJeu basé à Bruxelles, le confirme : « Je ne pourrais pas travailler sans réseau. DesignEnJeu s’adresse à la fois aux designers mais aussi aux fournisseurs, aux collaborateurs, aux partenaires, etc. En étant centré sur la complémentarité des compétences, nous sommes capables de mobiliser une foule de talents, allant des sciences humaines à l’ingénierie, de la gestion de projets à la communication autour de l’innovation. » Et justement TRIPOD entend bien fédérer un réseau aux compétences multiples, en construisant un trait d’union entre la France et la Belgique, en gardant toujours l’esprit ouvert aux évolutions.

 

Dat wordt bevestigd door Yves Voglaire, oprichter van het netwerk Designenjeu uit Brussel: 'Ik zou niets gedaan krijgen zonder netwerk. Designenjeu richt zich zowel tot designers als tot leveranciers, werknemers, partners, enzovoort. Doordat we uitgaan van de complementariteit van competenties, zijn we in staat een massa talenten samen te brengen rond innovatie, gaande van HR-specialisten tot ingenieurs, van project-beheerders tot communicatie-deskundigen.' En laat dat nu net de bedoeling zijn van Tripod II, een netwerk uitbouwen van uiteenlopende competenties door talent uit Frankrijk en België samen te brengen en voortdurend lert zijn voor evoluties.

Tripod43-LIGHT.jpg

LE DESIGNER CLUB RÊVÉ

DE GEDROOMDE DESIGNCLUB

A travers une séance de co-création grandeur nature, plus de 70 designers présents pour le lancement du DESIGNER CLUB, ont donc esquissé ce que serait le club de leurs rêves. Des groupes de six à huit personnes se sont constitués pour laisser libre-cours à leurs idées. Lors de la mise en commun des résultats, tous les participants se sont retrouvés sur la notion essentielle d’ouverture vers le monde extérieur : faire des rencontres notamment avec les industries et les sous-traitants, recruter des designers, pouvoir faire appel à des compétences extérieures, expliquer comment le design peut révolutionner une entreprise, adopter un même langage, faire comprendre les spécificités de chacun, fonctionner comme une équipe au service du business, etc. 

Tijdens een grote cocreatiesessie hebben de 70 designers die aanwezig waren op de lancering van Tripod II zich gebogen over de ideale designclub en hoe die eruit zou kunnen zien. In groepjes van zes tot acht personen hebben ze hun ideeën de vrije loop gelaten. Toen de resultaten werden toegelicht, bleek dat alle deelnemers het erover eens waren dat het essentieel is dat er een opening wordt gemaakt naar de buitenwereld: ontmoetingsmomenten organiseren met sectoren en onderaannemers, designers aantrekken, een beroep kunnen doen op externe competenties, bedrijven informeren welke ingrijpende veranderingen design teweeg kan brengen, eenzelfde taal spreken, uitleggen wat ieders specificiteiten zijn, naar buiten treden als een team dat ten dienste staat van ondernemingen, enzovoort.

 

« Plus nous arriverons à expliquer en quoi le design est une stratégie essentielle au sein de l’entreprise, plus nous réussirons à expliquer la spécificité de chacun de nos métiers », glisse-t-on à une table. « De part et d’autre de la frontière, nous constatons que nos préoccupations sont les mêmes : nous cherchons tous à co-créer de l’innovation au service du développement des entreprises », se réjouit-on à une autre table. Au fil du brainstorming, on comprend que le club rêvé des designers ne doit pas être constitué seulement de designers mais que tous les maillons de la profession doivent être représentés, du fabricant jusqu’à l’utilisateur. 

'Hoe beter we erin slagen om uit te leggen in welke mate design een essentiële strategie is binnen een onderneming, hoe makkelijker het wordt om de specificiteiten van elk van onze vakgebieden duidelijk te maken', klinkt het aan een van de tafels. 'We constateren dat we aan weerszijden van de grens dezelfde bekommernissen hebben: we zouden graag innovatie cocreëren die bedrijven helpt om te groeien', vangen we aan een andere tafel op. Naarmate de brainstorming vordert, wordt duidelijk dat de ideale club niet alleen uit designers bestaat, maar uit iedereen die te maken heeft met design, van fabrikanten tot eindgebruikers.

 

« Nous devons promouvoir le design et expliquer ses bénéfices pour n’importe quel business : le réseau TRIPOD doit être là pour magnifier une idée et la rendre durable à tous les points de vue, que ce soit au niveau économique ou bonnes pratiques », ajoute un autre groupe. Les idées ont fusé, de la proposition d’un couchsurfing dédié au design à un week-end où les start-ups pourraient montrer leurs innovations, en passant bien sûr par une communication accrue sur les bienfaits du design dans les écoles et les entreprises. Tripod a réussi en une journée à créer un bouillon d’idées : il n’y a plus qu’à transformer l’essai. 

'We moeten design promoten en de voordelen ervan uitleggen voor eender welke business: het doel van het Tripod-netwerk moet er onder meer in bestaan een idee uit te vergroten en het duurzaam te maken hoe je het ook bekijkt, hetzij op economisch niveau, hetzij op het vlak van good practices', vult een andere groep aan. De ideeën spatten in het rond, van een voorstel om aan couchsurfing te doen rond het thema design of een weekend waar start-ups hun innovaties kunnen presenteren aan een publiek tot promotie campagne om de voordelen van design uit te leggen in scholen en ondernemingen. Tripod is er in één dag in geslaagd om een karrenvracht aan ideeën te genereren: rest ons alleen nog al die voorstellen in concrete acties te vertalen.

 

Vous êtes un centre de recherche, une start up ou une PME ayant un matériau, un outil, un processus ou une stratégie sur lesquels des designers peuvent se pencher ? TRIPOD projette justement d’organiser des futures rencontres au sein même des entreprises. C’est une occasion unique de rencontrer les designers des trois régions, Hauts de France, Wallonie et Flandre.

Werkt u voor een onderzoekscentrum of leidt u een start-up of een kmo die wil uitpakken met een materiaal, een tool, een proces of een strategie waarover onze designers zich kunnen buigen? Dan kan Tripod II een opstapje zijn want het is de bedoeling om met Tripod II in de toekomst bijeenkomsten te organiseren bij de bedrijven zelf. Zo hebt u de unieke kans om kennis te maken met de designers uit de drie regio's, Noord-Frankrijk, Wallonië en Vlaanderen. Neem gerust contact op met

Contactez / Neem gerust contact op met  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

 

Retrouvez TRIPOD et son actualité sur Facebook ! 

 

Téléchargez l'article

crédits photos Sébastien Jarry

bandeau_logos_partenaires_tripod.jpg

 

LogoProjets_GoToS3_TRIPOD-II.png

 

 

En avril 2016 Iléo L’EAU DE LA MEL a fait appel à lille—design pour son expertise en matière de design, plus précisément sur l’organisation, le lancement de l’appel à candidature et la sélection conjointement concernée du designer pour concevoir des fontaines à eau. C’est Aurélien Véyrat qui emporte l’appel à candidature en proposant une fontaine à eau s’inspirant de l’architecture et de l’histoire des châteaux d’eau.

Iléo L’EAU DE LA MEL est le nouveau service de distribution d'eau pour 62 des 90 communes de la Métropole Européenne de Lille. Iléo est une nouvelle entité appartenant au groupe Veolia, qui distribue l'eau potable à plus d'un million d'habitants. Sous le contrôle de la MEL, Iléo assure le service public de distribution d'eau potable.

Iléo a souhaité concevoir des fontaines à eau, points d’accès à l’eau potable et outil de promotion de l’eau du robinet et du service de l’eau. L’objectif était de faire goûter l’eau en joignant le geste à la parole.

L’appel à candidature souligne l’importance de l’ergonomie de la fontaine à eau, de son image moderne, de sa dimension communicante positive du service de l’eau, de sa fonctionnalité simple : facile à déplacer, légère, pratique, rapide à assembler, durable au moins huit ans et économique.

 

C’est Aurélien Veyrat qui emporte la consultation avec une candidature qui s’appuie sur deux propositions. La première s’inspire de la forme des châteaux d’eau, la seconde d’un îlot d’eau urbain.

 

Capture_decran_2017-02-14_a_15.26.02.png

A lui de préciser : « Le château d'eau a été tout de suite retenu, c'est l'idée que j'avais d'ailleurs en tête en envoyant mon dossier. Il évoque bien entendu le parcours technique de l'eau mais aussi le patrimoine architectural et industriel auquel je suis très attaché. Manifestement cela parlait aussi à Ileo, la Mel et à Céline Savoye de lille—design ! »

Sa proposition s’appuie sur la création d’un objet iconique qui joue avec l'imaginaire collectif car la fontaine sera associée à des évènements populaires variés - manifestations sportives, braderies, Tourcoing plage etc… L'idée était de rendre visible le point d'eau mais aussi son parcours, ses différents usages et sa préciosité.

Aurélien Veyrat a l'habitude de concevoir et de gérer la production au plus près afin de s'assurer du bon rendu de ses idées. Son double cursus en ébénisterie puis sa formation artistique à l’Ecole Supérieur d’Art et de Design de Saint-Etienne (ESADSE) puis à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs (ENSAD) à Paris lui permet de gérer tous les aspects d’un projet. Il avoue d’ailleurs prendre beaucoup de plaisir à aller dans les ateliers et à échanger avec les ingénieurs et les artisans.

« J'ai dessiné la fontaine, puis travaillé avec un chaudronnier de la région pour mettre au point sa conception physique dans les contraintes budgétaires données par Iléo. Quelques allers retours ont été nécessaires, et j'ai apprécié qu'on se soit tous réunis autour du premier prototype pour échanger nos impressions », témoigne le designer.

 

La fontaine ouverte à 360° est un véritable espace de convivialité et de partage. Lieu de rencontre, elle permet aux familles d’étancher leur soif, aux sportifs de recharger leurs batteries et leurs gourdes. Mais surtout, elle permet à toutes ces personnes de découvrir de façon ludique l’eau de la MEL, cette eau même qui coule dans les robinets de chaque habitant de la métropole.

Les utilisateurs repartent de cette zone avec la prise de conscience du message inscrit sur la fontaine « L’eau du robinet, on la boit mais on ne la gaspille pas ! ».

 

La dimension écologique a été aussi un point fort du projet. L’excédent d’eau est collecté par un petit réceptacle qui s’écoule sur un petit espace végétalisé de plantes aquatiques ou semi aquatiques. L’eau non bue ou non utilisée passe à travers ce petit espace vert. Ceci permet également d’attirer l’attention des utilisateurs au sujet du recyclage de l’eau et à ses multiples usages comme l’arrosage.

ileo_4.pngileo_3.png

 

Aurélien Veyrat est designer. Depuis 2006, il œuvre à la tête de son propre atelier de réflexion en design et scénographie, AAVRA.

 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.